Poser nu, une activité de charme !

pose nu

Pourquoi poser nu ?

De nos jours, la nudité est partout : Dans la rue, à la TV, dans les magazines, sur le Net…et même en font d’écran de téléphone ! Pas étonnant alors que l’idée de poser nu(e) ait germé dans votre tête…Une idée que vous pouvez mettre en pratique, à partir du moment où vous savez où vous mettez les pieds (et le reste !)

Les photographes distinguent plusieurs catégories de modèles : celles et ceux qui posent pour le plaisir et la possibilité de se constituer un book avec de belles photos, d’autres pour qui la photo est un appoint financier, enfin, existe une catégorie de modèles qui nourrissent l’espoir d’acquérir une certaine célébrité à travers la photo, mais la réalité prouve que cela ne ce passe jamais ainsi…

Comment débuter ?

Vous trouverez de nombreux castings sur Internet pour poser nu. En règle général il vous sera demandé d’envoyer 2 photos : un portrait et une en pied pour postuler. Attention à bien vérifier les motivations et le sérieux du photographe, car dans ce domaine les pervers sont nombreux ! Prenez le temps de discuter avec le photographe, afin de voir s’il est sérieux ou non. Si c’est votre première séance, choisissez un photographe de votre sexe, vous serez sans doute moins intimidé(e).

A quoi serviront les photos ?

Hormis les clichés appartenant aux modèles et qui serviront à un usage personnel ou professionnel dans le cas de la réalisation de book, les photos réalisées par un professionnel sont prédestinées à l’exhibition. Dans ce but, les expositions sur des thèmes particuliers ou les livres sont de bonnes occasions de présenter et de valoriser le travail des photographes. Autre fenêtre d’exposition : Internet où les clichés alimentent les sites de charme, eux-mêmes servant à mettre en relation professionnels et modèles. Enfin, dernier usage et pas des moindres : l’exploitation strictement professionnelle des photos par des revues spécialisées. Destinées à la publication, les photos serviront de support visuel pour Playboy, Newlook, Penthouse et autres revues de charme. Une clause qui sera spécifiée sur le contrat du modèle.

Trouver le bon photographe !

Différents photographes, différents styles, à vous de trouver le vôtre ! Tous les photographes de nu artistique sont continuellement à la recherche de modèles. Mais devant la multitude, surtout sur Internet, il y a de quoi partir en courant… ou se tromper sur toute la ligne.

Les dérives du métier

Femme posant nue

Différents photographes, différents styles, à vous de trouver le vôtre !

  • -Faire attention au droit à l’image, primordial dans ce milieu, nous vous conseillons de ne jamais céder tous les droits de vos photos.
  • -Faire attention à l’utilisation des clichés. Dans cette optique, la signature d’un contrat s’avère plus que nécessaire, celui-ci émis en deux exemplaires (l’un à destination du modèle et l’autre pour le professionnel) signés et comportant les coordonnées du photographe.
  • -Faire attention aux faux professionnels. Et là, plus qu’ailleurs, les brebis galeuses sont nombreuses, dixit les professionnels. Les petites annonces en sont la preuve vivante. A fuir : les pseudo-photographes pour qui la photographie est un prétexte afin d’assouvir leur penchant voyeuriste, voire même leurs fantasmes sexuels…Nombreuses sont celles qui se sont laissées prendre au jeu, et qui se sont vues proposer des indécences ou encore une activité d’escort girl…
  • -Les professionnels s’accordent à dire que la pornographie est le piège le plus courant et les propositions de photos ou de vidéos X sont quasi-systématiques. Et là, la vigilance est de mise, surtout pour de jeunes modèles assoiffées de gloire et de paillettes, qui espèrent devenir les nouvelles Clara Morgane ou Marlène…

A-t-on recourt aux retouches ?

Oui, pour des boutons, des rougeurs ou des jeux de lumières. Le logiciel de retouche photo est très utilisé dans le milieu afin d’enlever une ride ou de corriger un grain de peau. Mais si la petite retouche est une pratique courante dans un souci d’améliorer l’image, les magazines font de plus en plus appel à des corrections visant à la transformation, qui s’affirme comme étant la tendance.

Les âges et les types recherchés

Homme posant nue

De même que les modèles répondent à des critères bien spécifiques, les âges et les types sont définis et s’inscrivent dans une loi du marché. La fourchette d’âge varie entre 18/30 ans, certaine officiant même jusqu’à 30 ans ! Les types recherchés correspondent à des codes de beauté précis. Les magazines semblent s’orienter naturellement vers les lolitas ou les filles de l’est, blondes à forte poitrine ou siliconée. Outre atlantique, la tendance est clairement affichée : l’américaine type de l’écurie Playboy, est très recherchée, laissant ainsi peu de place aux filles de couleur. Le choix des modèles est une réponse au marché, et les modèles eux-mêmes un produit destiné à faire vendre.

Les salaires

Ils s’avèrent très variables selon la notoriété du modèle, la destination et le type de cliché, en sachant que plus conséquent sera le nu, plus forte sera la rémunération. Ainsi, un modèle débutant reçoit une rémunération de 150 à 200 € pour une à deux heures de pose contrairement à une professionnelle, capable de gérer ses tarifs en s’appuyant sur sa seule popularité, et en droit d’exiger un minimum de 400 € pour une séance de deux ou trois heures.

Charme, voie de garage ou tremplin ?

L’avis des professionnels est unanime : le charme ne peut mener qu’au…charme ! Rares sont celles qui ont un fort potentiel dès le départ et qui réussissent via ce milieu. Seule certitude : le charme est une excellente voie rapide vers le X, une voie souvent sans issue, tant elle est associée à la honte et colle à la peau.

Où s’arrête le charme ?

Probablement là ou la provocation commence selon certains. Au stade du « nu artistique » pour d’autres. La photo de charme doit susciter l’envie, en montrer sans trop en montrer et suggérer l’érotisme. Là où on sent qu’on fait appel à la bête qui sommeille en chacun des modèles. Séduction, jeu, plaisir, suggestion, tout est affaire de dosage…

Pour conclure, si vous voulez faire du charme pour devenir une « Star » sachez que de l’avis général, le charme n’a aucune autre issue que lui-même…